18 décembre 2007

Panse à moi..

Il y a toujours des amis qui, en venant me voir à Toulouse, me disent « j’ai faim (ils sont comme ça mes amis, ils ont toujours faim ou soif) emmène-nous (ils sont toujours comme ça mes amis ils aiment bien se Alaindeloniser) dans un bon restaurant où on mange beaucoup et bien ». comme si j’allais les emmener dans un restaurant où on mange peu et pas bien (non je ne suis pas une balance). Enfin vu que ce sont mes amis et que j’aime bien manger aussi (sauf quand c’est à la cantine) je les emmène au  Point d’Ogre.

444_001

A chaque fois je les préviens pour éviter les dommages collatéraux dus à leur vantardise alimentaire à pouvoir dominer l’Ogre. Néanmoins (non non ça sent très bons aussi dedans) le déroulement est immuablement le même (comme beaucoup de choses immuables d’ailleurs et même d’ici). Ils rentrent dans un décor style ferme milieu des années 60 avec les affiches de l’époque, les ustensiles de la même époque et les couverts un peu plus récents. Chacun s’amuse avec les serviettes à carreaux rouges qu’on n’avait pas revues depuis mamie et les verres de la cantine avec les chiffres au fond.

Puis vient l’heure de gloire du serveur avec son ardoise et l’explication alléchante des plats quelonpeutchoisir du menu. Ensuite je vous passe, pour que vous l’imaginiez plus, les paniers de crudités (tomates, choux-fleurs, carottes épluchées façon baïonnette aux appétits réticents….) et de charcuterie livrés à votre merci et surtout dégustations sans autre fin que l’horizon que vous vous fixez pour atteindre les plats précédemment commandés sur l’ardoise magique.

le_point_d_ogre_248615

Et là après maints regards effarés devant les magrets cuisant sur le feu de cheminée, les cassoulet fumants servis dans des cassolettes de tailles de compétitions carcassonnaises, des sourires extasiés des autres clients qui ont eu l’immense honneur de manger avant, mes amis me remercient au fond des larmes et de l’aluette de les avoir emmenés dans ce qui restera une référence dans leur mémoire en matière de cuisine toulousaine.

Bref, en un plat commençant, un restaurant assez succulent, d’où l’on ne ressort pas sans bénir le fait d’être né quelque part mais en France !! Un restaurant à conseiller à toutes les personnes aimant la gastronomie, les bons plats, les ambiances chaleureuses et les additions sans pincettes, a priori tout le monde !!

ogre

 

Menu à 22€ entrée + plat (et les courageux desserreront la ceinture pour des desserts à se damner)

7, Rue des Paradoux
Tel : 08 26 10 09 14

Posté par eroze à 22:28 - Commentaires [3] - Permalien [#]


Commentaires sur Panse à moi..

    Merci

    Merci pour cette info ... et comme en plus nous n'habitons pas très loin de Toulouse, on pourra tester très bientôt.

    Merci !

    Posté par Version5, 20 décembre 2007 à 08:42 | | Répondre
  • Foncez !! il est vraiment très bon et vous laisse des souvenirs gustatifs sans regrets.

    Posté par éroze, 21 décembre 2007 à 23:22 | | Répondre
  • Miam miam j'aimerai bien qu'il y ait un resto de ce genre vers chez moi !!

    Posté par Charlotte, 03 janvier 2008 à 17:50 | | Répondre
Nouveau commentaire