16 décembre 2007

Vêtue de blanc

Vêtue de blanc, la ville rose n’en pâlît pas pour autant. Sous son bouclier ciel bleu azur, Toulouse s’éveille et je m’émerveille.  De ses couleurs, de ses clameurs, de ses marchés et de ses pavés, elle m’appelle à la contempler. Pas farouche, la belle se couche, sur les bords de la Garonne, en vert émeraude ; pâturages lascifs pour pause méditatives ou amants inattentifs. Son canal s’aventure, en ceinture pour un tour mélancolique au bord de son lit mirifique, à me balader au grès des feuilles, bercé par son air apaisé. Toulouse respire, s’anime et m’entraîne dans un tourbillon coloré, de bruits et de gens à rencontrer. Dans ses jardins arrosés, de rires et de jouets, s'écoutent les cris de la vie alanguie. Folle, imprévue, roses sont ses avenues, exalté son cœur qui vous transporte, en son sein ou vers ses portes. La ville me touche, sans escarmouche. Par la main je m’abandonne à Toulouse, à ce qu’elle tonne, la belle rose ne se cueille point, elle se cultive, se regarde en ses algarades. Elle vous enivre et dans votre tête, Toulouse s’exclame à devenir la reine.

Affairée jamais dépourvue, la belle se pare vous êtes prévenus.

Posté par eroze à 19:54 - Commentaires [3] - Permalien [#]


Commentaires sur Vêtue de blanc

    Quel hommage !

    Magnifique hommage à la ville rose ... que nous aimons tant.
    J'aime tellement, ... que je lie cette page à mon blog !!! ok ?

    Posté par Version5, 20 décembre 2007 à 08:47 | | Répondre
  • Oh TOULOUSE!!!

    Ce texte rentre dans le même registre que l'hommage vibrant du fabuleux Ambassadeur de la ville rose.
    Bravo et en lisant votre texte j'y arrête mes pas.

    Posté par Patrick, 20 décembre 2007 à 20:45 | | Répondre
  • @Patrick: merci ça fait très plaisir et la comparaison me touche sensiblement. D'autant plus pour un toulousain d'adoption et de coeur.

    @version5: merci aussi ça fait plaisir et elle le vaut bien...je parle de la ville rose !! sinon ton blog est très sympa, sans aucun problème pour la liaison

    Posté par éroze, 21 décembre 2007 à 23:15 | | Répondre
Nouveau commentaire