02 décembre 2007

Tu fais quoi dans la vie ?

Cette semaine, j'ai reçu une amie qui était venue à Toulouse qui est à la recherche d'un emploi. ça m'a renvoyée une année en arrière où j'étais dans la même situation qu'elle, à passer des entretiens , envoyer des CVs partout, et attendre les réponses surtout. C'était une période pas très agréable à vivre, même si ça m'a permis de me ressourcer un peu chez mes parents après une année un peu mouvementée.

av

Maintenant j'ai un travail depuis quasiment 1 an.
Chez un grand constructeur aéronautique, qui construit des gros avions avec pas mal de retard.
Un travail qui correspond à mon diplôme, à mes compétences (pour faire ctrl C puis ctrl V toute la journée, il suffit juste d'avoir deux doigts).
Je suis consciente de ma chance d'avoir ce travail, que ça m'évite pas mal de soucis, que ça m'a permis de retourner à Toulouse, de payer un loyer, et que c'est plutôt bien payé par rapport à ce que je fais.
Mais je ne  me sens pas vraiment à ma place dans ce travail.
C'est sûr, mes parents sont rassurés, savent ce que je fais de mes journées et qu'ils sont plutôt fiers de moi.

 

Le problème, c'est que je ne le suis pas vraiment fière de moi, et du travail que je fais.
Répondre un truc qui nous plaît pas à la question (qui arrive souvent très tôt lorsque deux personnes se rencontrent) "qu'est ce que tu fais dans la vie ? ", ça fait mal.
Et, forcément on se pose des questions à passer ses journées où la seule chose utile que vous ayez faîte est d'arroser la plante du bureau parce que la femme de ménage est en vacances, notamment, celle de vous demander pas pourquoi vous vous êtes levée si tôt alors que votre vraie vie commence seulement à 17h30 et surtout "qu'est-ce que je fous là?"
Après mes 8 heures de travail, elles passent globalement vite à planer très loin au-dessus des avions, et des connexions existantes entre le Host, le pC Bionet et les packages (vous avez toujours pas très bien bien compris tous ces termes, mais vous les employez quand même, parce que  si les gens se rendent compte de votre ignorance vous êtes plutôt mal).
Mais je pense que ça se voit un peu quand même, eu que les gens s'en rendent un peu compte que je suis pas très impliquée dans mon travail et que l'aéronautique c'est pas vraiment ma passion. ça se ressent surtout quand presque tous les gens que vous croisez vous prennent pour une stagiaire, et quand quelqu'un de votre équipe vous dit : "mais de toute façon tu seras sans doute embauchée ici", euh... comment dire... ça fait quasiment 1 an que je bosse dans cette boîte... Je sais que j'ai l'air plutôt jeune, et que le coiffeur me demande si' j'ai plus de 20 ans mais c'est juste parce que le coiffeur aime tester mon ego...
Toujours est-il que vous doutez légèrement de votre crédibilité dans ces moments-là.
Mais je n'ai pas envie de m'impliquer plus. Personnellement, j'arrive assez bien à déconnecter, mon problème c'est plus pour connecter du boulot...

 

Je me suis rendue compte (enfin peut-être seulement chez les ingénieurs) que beaucoup de gens n'aimaient pas vraiment le boulot, qu'ils aiment râler et critiquer leur entreprise.
Ce manque d'implication dans l'entreprise est bien retranscrit dans le texte Bonjour Paresse de Corinne Mayer. 
Je ne veux pas devenir comme ça, passer mes journées à me plaindre. Si je suis dans cette situation, c'est moi qui l’aie choisie et il ne tient qu'à moi. Se donner les moyens de ses ambitions et y croire, tant que j'ai la force de le faire, et ne pas rester m'encroûter ici et par finir par devenir aigrie. 

00460

 

 
Là j'ai envie de changer de boulot, même si il y a un long chemin à parcourir, mais je veux prendre des risques, oser me lancer, pour faire de mes journées un truc qui me plait vraiment, arrêter de perdre des heures à faner devant l'écran d'un ordi ouvert sur un fichier excel avec pleins de lettres et numéros qui racontent même pas de belles histoires.

 

Le bonheur est le prix de l'audace

 

 

 

Posté par eroze à 16:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Tu fais quoi dans la vie ?

Nouveau commentaire